proposition logo Haut de France

Logo Hauts de France

Petite leçon des mots graphiques ?…

LogoDMR-690x325-1.jpg

Rappel des faits :

« Après la forte implication des lycéens autour du nom de la nouvelle région, le Conseil régional a souhaité mettre la créativité des jeunes à contribution en leur proposant de créer le logo qui représenterait notre territoire. L’opération “Dessine-moi une région” a, pendant un mois, mobilisé des étudiants en art, design graphique et communication visuelle. 85 propositions ont été reçues, 3 retenues par le jury. 

De nombreux habitants ayant spontanément envoyé leurs propres créations, le jury a souhaité ouvrir plus largement la consultation. Au total, 174 personnes ont ainsi apporté leur contribution ( 1 logo par participant) avant que le jury n’en sélectionne quatre.

Composé de 23 membres (élus, professionnels de la communication, représentants du personnel, des lycéens et des apprentis), le jury a pris en compte le caractère esthétique, l’adaptabilité de la proposition à une déclinaison sur les différents supports, son lien avec les caractéristiques culturelles de la région ainsi que la qualité de l’argumentation accompagnant la création graphique. »

Bien belle présentation, ouverte, transparente et démocratique…
tout va pour le mieux dans la meilleure des régions.

Du 2 au 6 juillet, 7 propositions de logos « finalistes » ont donc été présentées pour le vote des internautes :

logos.png

Ma réaction sur le blog de la Région :

Houlà !!! c’est un peu la cata non ? D’abord je n’ai évidemment rien de personnel contre l’auteur de tel ou tel autre logo, MAIS ici seul le 6 (à la limite le 3) sont des propositions réellement travaillées. Dans cette « sélection » : Où est la jeunesse ? : pas de couleurs, pas de diversité, toujours le sempiternel et froid bleu & vert (code couleur d’ailleurs sur-exploité sur logos territoire et/ou touristique) Où est l’avenir ? : 3 logos sur 7 recyclent-grossièrement-des éléments des anciens logos de nos territoires ! Où est la créativité, la pertinence, la singularité ?… Où sont les autres sensibilités, (formes, couleurs, typos) ?…Non mais vous imaginez vraiment notre nouvelle grande Région avec le logo 1, 2 ou 5… la honte ! On peux voir (et voter) parmi les 170 autres propositions ?…

Et suite à la modération (pour ne pas dire censure) immédiatement de mon post;
je dépose un nouveau texte un peu plus « fayot », texte évidemment illico excommunié.

Cette sélection est formidable, je ne sais lequel choisir parmi tous ces chefs-d’œuvres : avenir, humanité, chaleur, nouveauté, jeunesse, diversité, ouverture, créativité…
Tout y est ! Typos, formes, couleurs… tout est tellement bien pensé et graphiquement bien exprimé. 
Merci encore à nos Élus pour l’organisation de cette consultation citoyenne, pour leur présélection exemplaire (il y avait tout de même 174 propositions); heureusement, ils ont su choisir les 4 meilleurs logos et ça se vois ! Une bien belle et grande leçon de démocratie qui nous permettra bientôt de porter haut l’emblème qui représente si bien notre grande nouvelle Région.Et mort aux graphistes grincheux, de toutes façons c’est si simple de créer un logo, cette consultation en est la preuve vivante.

D’autres réactions en vrac :

Alain M / 2 juillet 2016
La création d’un VRAI logo nécessite le travail d’un VRAI graphiste. C’est un métier qui requiert de nombreuses compétences et de l’expérience. Lancer ce concours pour de prétendues économies revient à dénigrer complètement cette profession. De la part d’un institutionnel c’est particulièrement honteux.

  • LE GUERN Isabelle / 4 juillet 2016
    Bonjour Monsieur Alain M. il est indéniable qu’être graphiste est un véritable métier qui mérite d’être estimé à sa juste valeur. Néanmoins si je pousse votre raisonnement à son terme voilà ce qu’il en ressort: Vous nous expliquez que faire un « vrai » (notion marquée de subjectivité) logo n’est possible qu’avec des compétences et de l’expérience par un « vrai » (très infatué!) graphiste. Devons-nous en conclure que ce faisant, les jeunes gens frais émoulus d’une école de graphisme ne puissent et ne doivent produire aucun vrais logos ni même vrais travaux puisque de toute évidence ils n’ont pas d’expérience? L’expérience doit pourtant bien commencer quelque part et avec des travaux concrets. C’est ainsi que l’on apprend un métier. En les disqualifiant d’emblée vous ne leur offrez aucune possibilité de bâtir la fameuse expérience dont vous parlez. Vous semblez donc être un « vrai » graphiste: comment avez-vous accédé à ce statut si vous n’avez jamais réalisé de vrais travaux auparavant, car vous avez dû être débutant vous-aussi? Une personne appliquant votre raisonnement ne vous aurait donc jamais confié de vrais travaux? Mais revenons à nos chers étudiants. Dans le cas du logo des Hauts-de-France, le travail a été confié à des étudiants en arts-graphiques, c’est déjà un premier bon point. Ou donc dénigre t’on le métier de graphiste? Ils ne sont que débutants, ce n’est pas une tare. Si ce projet avait été soumis à une classe d’économie ou de génie civil disons que la critique aurait-pu être plus pertinente. Par ailleurs voici un moyen d’intégrer nos jeunes aux grands projets régionaux et par extension nationaux. De leur permettre de « s’approprier » une forme de citoyenneté dont ils sont souvent distants (d’eux-même, centres d’intérêts de leur âge obligent) voir éloignés volontairement par les adultes, les professionnels, les vrais citoyens(?), comme votre réaction y pousse une fois encore. C’est donc une honte que d’inclure nos jeunes dans la réalisation des projets de notre pays? Ne vous méprenez pas, je suis aussi dans un métier de création, styliste-infographiste, et plus fraîche émoulue depuis longtemps, je sais donc oh combien le marché du graphisme est concurrentiel. Néanmoins permettez-moi de vous dire que je trouve votre approche présomptueuse et au moins aussi honteuse que celle que vous dénoncez. A bon entendeur.
  • Vincent / 4 juillet 2016
    Soit, si un « novice » propose une bonne idée, même « mal terminée », il est prévu que la Région puisse réajuster la création, et c’est très bien ainsi. Et tous les commentaires sur le nom Haut de France sont ici hors sujet et même pour gérer les susceptibilité de chacun, s’il fallait ajouter le nom de chaque anciennes régions sur le nouveau logo, pourquoi pas ?…
    En fait le vrai problème ici et plutôt sur la sélection effectuée :
    Pourquoi ne peux t’on pas voir (et voter) parmi les 170 autres propositions ?…
    Car ici seul le 6 (à la limite le 3) sont des propositions réellement originales.
    Mais dans l’ensemble, où est la jeunesse ? l’avenir ? ( 3 logos sur 7 recyclent-grossièrement-des éléments des anciens logos de nos territoires !), où est la créativité, la pertinence, la singularité ?… où sont les autres sensibilités, (formes, couleurs, typos) ?…
    J’ai entr’apperçu dans la presse et sur le web d’autres approches autrement plus pertinentes que les 3/4 des logos visibles ci dessus. 
    J’ai du mal à croire que ces 7 visuels représentent ce qui a été proposé de mieux pour notre région ! Tant que nous ne verrons pas les autres propositions, ce classement sera sujet à suspicion…

    710434551_B978523630Z.1_20160429125042_000_G0C6MJIAR.1-0.png

    Capture d’écran 2016-07-04 à 16.11.06.png
    Ci-dessus : Recherches de logos « hors concours »



Miko / 2 juillet 2016
Au secours ! Il est où le talent créatif ici ? Ces logos sont tous dépassés et ringards. Hého réveillez vous, nous sommes en 2016, en 1996 !

Jean-Michel / 2 juillet 2016
Je suis déçu des logos proposés. Toute la profession est contre le principe de faire des concours, car ça fait travailler un grand nombre de personnes qui au final ne seront pas rémunérées. J’ai tout de même fait une proposition (arrivée un peu tardivement). Dans les logos présenté parmi les 7, le seul qui me parait tenir la route est le 6 avec la France et le coeur.

An2 juillet 2016
Aucun des logos proposés ne convient, à mon avis ! Ils se ressemblent tous par leur côté classique voire vieillot – à part le N°6.. (Même style de typo, même couleur… formes sans surprise…) Notre région devrait refléter la modernité, la créativité, la jeunesse, le dynamisme, la nouveauté … Or je ne perçois que du traditionnel (éléments d’anciens logos, typo classique…) Comment était constitué le jury pour sélectionner 4 logos parmi les 174 ? Serait -il possible, par curiosité, de voir les autres logos ? il doit tout de même y avoir des propositions bien différentes, plus surprenantes, plus contemporaines… Enfin… à défaut, je choisirais le N° 6.

Daigneau3 juillet 2016
Pas de soucis pour un vote ouvert à chaque habitant de la région mais j’aurais préféré que l’on demande à de vrais pros de travailler cette identité. Freelance, studios de créations, agences, notre belle région a toutes les ressources et talents nécessaires pour cela ! Pourquoi pas en binôme avec des étudiants d’école de design, mais ceux-ci restent des étudiants en apprentissage et ce type de travail doit répondre à beaucoup de contraintes (not. au niveau de la charte graphique) et sera utilisé dans un cadre national voire international ! Pour moi, cela décrédibilise (encore un peu plus) un métier qui est certes passionnant et récréatif mais qui demande aussi de vraies compétences en design, typographie, équilibre des masses, couleurs, sémantique, puis un gros travail d’adaptation et de déclinaisons … un travail précis, un travail d’expert, un travail de pro ! Alors que ce logo aurait permis de mettre en valeur toute une chaîne de savoir-faire graphiques en Nord – Pas de Calais – Picardie, … c’est bien dommage !

Delgrange / 4 juillet 2016
J’ai bien une ou deux « préférences », je noircis évidemment le trait en refusant d’indiquer l’objet de mon choix. Ma critique porte sur l’emploi des couleurs. L’alliance du bleu -vert et de caractères penchés vers la droite sont devenus des poncifs produisant l’inverse de ce pour quoi est fait un « logotype ». On manque ici de « force », un vague élément en forme de coeur rappelle qu’une région est composée d’habitants, de terroirs, de villes, d’histoires, de traditions (vilain mot ?), de relations humaines et de « commerce » et non pas seulement de grands axes. A l’usage, on confondra ce « logo » avec ceux des cliniques, des distributeurs de produits pharmaceutiques, des régies de distribution d’eau, D’autre part les modèles proposés sont à de rares exceptions impossible à reconstruire mentalement pour une personne peu douée en dessin.

Je sais que la tâche n’est pas évidente, avec mes cordiales salutations,

Dominique DELGRANGE, secrétaire général de la Société française d’héraldique et de sigillographie (fondée en 1937), Paris.

Olivier CHEVRE / 4 juillet 2016
Le graphisme est un métier, complexe et exigeant. Concevoir un logo pour une région est un chantier ambitieux qui demande de l’expérience. Les logos proposés pourraient convenir à des PME, mais ne reflètent aucunement une ambition régionale. Leur design est soit daté, soit maladroit; aucun ne tient la route de façon professionnelle. Il ne s’agit pas ici du logo d’une association ou d’une PME, mais d’une vaste collectivité. Il y a un gros travail sur le sens, les symboles pertinents, en préalable à tout travail purement graphique.
Voici un avis sur chacun des logos proposés :

01/ Raide et corporate. On croirait un logo d’entreprise de livraison express, ou de compagnie de transport. Aucun élément humain et chaleureux, ni culturel…

02/ Design daté qui évoque un mix entre logo de parti politique des années 70s et marque de sport… Usage maladroit du dégradé et de l’effet de volume (ombre portée), gris malvenu au milieu des couleurs…

03/ Le discours est à la limite de la caricature sémantique (effet de mouvement, pour exprimer la dynamique… hum, c’est de la com niveau collège). Le résultat est trop abstrait et simpliste (on mélange le H et le F dans un seul sigle). Pas un mauvais logo dans l’absolu, mais ne représente pas une région.

04/ logo assez catastrophique : reprise du beffroi de l’ancien logo de région avec un ajout d’une double vague. Aucun équilibre de composition. Le camaïeu de bleu est plat et malvenu. Aucun renouveau, aucune dynamique de région…

05/ Logo fourre-tout, sans aucun équilibre… la carte de la région est une absurdité : trop complexe pour intégrer un logo (qui doit être plutôt simple dans son logotype pour être déclinable en différentes tailles). Les ligne encadrées d’un cœur fonctionneraient mieux seuls, mais il n’y a ici aucune forme stable, du coup aucun équilibre de composition. Une simple juxtaposition de symboles faciles… Quand à la partie texte, l’écart entre « Région » et « Haut de France » est très maladroit.

06/ L’un des deux moins mauvais : la carte de France complète me semble inadaptée. L’épaisseur uniforme du trait rend le tout un peu plat voire grossier si l’on ajoute la police grasse. Pour le coup, l’ensemble trop symétrique et stable enlève toute dynamique. Le bleu et le vert sont assez désaturés, du coup la colorimétrie est terne.

07/ Peut-être le plus correct. La forme évoque un blason. Le vitrail (que l’on prend plutôt pour du feuillage si l’on ne lit pas l’explication) et le beffroi apportent une idée de patrimoine. Le dessin de ces derniers est cependant encore trop complexe (logo = synthèse graphique, sens de l’ellipse, symbole simplifié ) ce logo réduit en taille deviendrait illisible ou brouillon. Le point jaune est placé comme un cheveu sur la soupe : aucune correspondance visuelle pour équilibrer cette touche de couleur : il serait plus adapté en blanc ou vert clair. Cependant le principal problème me semble plus symbolique : Représenter une région tournée vers l’avenir, qui cherche à se développer économiquement (via notamment les technologies de pointe) à travers deux symboles du patrimoine architectural (cathédrale et beffrois = passé) sans aucun élément iconique pour illustrer le futur, c’est un gros problème en terme de sens…

Voilà un simple avis, nourri de mon expérience professionnelle. Je précise que bien que travaillant dans le domaine du graphisme, je ne me sentirais pas assez qualifié pour concevoir seul un logo pour la région : Je chercherais l’aide d’un spécialiste en sémiologie, et je pense que seule une équipe chevronnée peut proposer quelque chose de cohérent et de pertinent sur une problématique aussi complexe. Un logo de collectivité est bien plus délicat à aborder que celui d’une entreprise.

Cordialement, Olivier Chèvre

  • azerty4 juillet 2016
    Enfin un post qui fait (malheureusement) plaisir à lire ! En effet, l’ensemble des logos sélectionnés ressemble à un « Best-Of » de ce qu’il ne faut pas faire ! De mon côté j’ai envoyé une proposition, qui vaut ce qu’elle vaut, mais qui me rassure quand je vois la pré-sélection ci dessus !
proposition logo Haut de France
Ma proposition envoyée à la Région

 

logo Haut de France
Seconde proposition (hors concours)
  • Rio5 juillet 2016
    Tout à fait d’accord avec vous Olivier et Azerty ! J’ai regardé ta proposition effectivement bien plus innovante et parlante que les propositions sélectionnées…no comment !

 

Moué4 juillet 2016
Couleurs délavés, déprimantes (le logo d’Escota est-il si populaire ?) ; anciens symboles des logos (déjà ringards à l’époque !) recyclés ; certains sont carrément caricaturaux (le premier logo est-il celui d’une télé HD ?)… Bref
Pourquoi ne pas essayer d’être créatif et d’enfin entrer dans l’air du temps ?


jerome4 juillet 2016
Difficile de choisir parmi ces propositions, la plupart évoquant graphiquement le passé plutôt que le présent et l’avenir. On se croirait revenu dans les années 80. Cela fait amateur, j’espère que notre nouvelle région sera mieux représentée…

cardon4 juillet
bonjour
Ma fille a participé son logo n’a pas était retenu pourtant je le trouvais plus représentatif de la région avec ses terrils, les hortillonnages et les couleurs jaune bleu vert très déçu des logos sélectionnés qui pour moi sont froids, sans identité, trop graphique et ressemblent plus à des logos d’entreprises que des logos représentants les valeurs de notre région je ne sais pas qui a participé à la sélection mais en tous les cas aucun ne me plait

  • grapheux / 4 juillet 2016
    Allez, 1 ou 2 maxi; mais quand même : s’il ne fallait en prendre que quatre, il n’y avait vraiment que ceux là ? Les 170 autres propos étaient pires que cette sélection ? J’en doute fort !!!

Simon Delaporte / 4 juillet 2016
Comment dire… L’ubérisation est là aussi en marche ! Cela me semble tout à fait révélateur du peu de crédit que l’on accorde aux graphistes, qui sont des professionnels (ah tiens !), ayant effectué 3 à 4 années d’étude en communication graphique, en typographie, en infographie… qui s’acquittent tant bien que mal de leurs charges sociales et qui ne font jamais de vague !
Il aurait fallu évidemment ouvrir aussi ce concours aux professionnels, rétribuer même de façon symbolique les “frais de maquette” et surtout faire appel à un jury compétent… On l’a compris la période est aux coupes budgétaires, mais tout de même, il s’agit là de l’image durable de notre région !
Qu’est-ce qu’un bon logo ? des formes plutôt familières pour être reconnaissable… et assez inhabituelles pour être mémorisable. Être porteur de sens, sans ambiguïté, déclinable et résistant au temps. Est-ce que l’une de ces propositions répond à ces critères. Je crains que non !
Quand on sait la part congrue des disciplines artistiques dans le système éducatif français, quand au hasard d’une traversée de ZAC ou de ZI on constate la pauvreté graphique des enseignes… On comprend mieux.

deschamps4 juillet 2016
le 6 me parait le mieux, à la limite le 7 – mais aucun ne m’a vraiment inspiré, le 1 ressemble plus à un logo d’entreprise de transports, le 3 est pratiquement identique au JO 2024, le 5 est mal découpé pour représenté la région et en plus il sépare le NPDC et la Picardie !! les autres…….
nous sommes une région forte en graphisme, c’est incroyable qu’aucun professionnel ne se soit penché sur la question. C’est très dommageable !!!

  • grapheux5 juillet 2016
    Incroyable, c’est le mot juste ! J’ai entrevu sur La voix du Nord et sur le web d’autres propositions quand même plus sympa que ce que l’on nous (im)pose ici. Je ne peux pas croire que ces 7 logos soient les meilleurs; la pré-sélection est nulle ou pour le moins discutable. Où sont les 170 autres propositions reçues ? On peut voir ?…

 

REMAN4 juillet 2016
On dirait des logos issus des années 80.
Il n’y a rien d’innovant

DUBOIS Pascal4 juillet 2016
Bonjour, Je suis graphiste de métier depuis 1989. J’ai acquis une certaine expérience pour vous transmettre mon ressenti : Le design de ces logos sont dépassés.
Je vous ai moi-même soumis un logo plus moderne qui représente vraiment la dynamique de notre région. Je me suis aperçu que vous avez procédé par élimination et supprimé les logos avec des tons plus chauds. C’est bien dommage !
Cordialement

duhamel4 juillet 2016
LOGOS CONVENTIONNELS.POUR UNE NOUVELLE REGION IL FAUDRAIT UN PEU D’IMAGINATION. CA NE PARLE PAS.

Simplet5 juillet 2016
Comme beaucoup, je suis très déçu par les propositions sélectionnées, mais je ne souhaite polémiquer ni sur les travaux fournis, ni sur les critéres de choix acceptant le hors-sujet; toutefois : S’évertuer à ne froisser personne en se raccrochant au passé bloque l’esprit et il y aura toujours des mécontents, la reprise d’anciens éléments aurait dû rester éliminatoire. On pourra s’interroger Bref, le 6 a le mérite de ne pas trop recycler (le coeur intégré ainsi passera pour inédit) et d’être

Olivier Y.5 juillet 2016
Les logos sont hideux. Je ne vote donc pas. Faites appel à des pro, faites marcher les entreprises locales s’il vous plait. Graphiste est un métier. (Je ne suis pas graphiste au passage)

nataty5 juillet 2016
Quelle déception !
Quelle tristesse !
Stop il faut arrêter et être un peu sérieux svp, Je ne peux pas croire que ce sont des étudiants en arts-graphiques qu’ils ont réalisé ce logo… Je suis d’accord de payer pour avoir un logo qui tient la route, là c’est franchement pas possible…
Prenez l’exemple de la CC Pévèle Carembault, : simple mais avec du pep’s, on devine la cartographie avc de la couleur Bref ! plus actuel que ces logos des syndicats des eaux années 80 !

coralie5 juillet 2016
je n’en trouve aucun représentatif de la région, ils sont moches et simplistes. Ils ne ressemble à pas grand chose pour ne pas dire « rien » ! qui a fait la première sélection ? ou sont les autres ? déjà que le nom est moche alors pour le logo !!!

Duval jp5 juillet 2016
Pourquoi nous laisser choisir entre ces 7 logos ne sommes nous pas censés choisir parmi les autres propositions je n’ose pensé que c’est du copinage… Ah la pOLITIQUE avec une petit p que c’est moche ! Dommage, malgrès tout XB vos début sont prometteurs.

Hennebique5 juillet 2016
Petit coup de gueule perso pour commenter ce vote « démocratique » dont je ne connais pas tout, mais dont j’ai vu assez pour prendre mon clavier.
Avant tout je signale que 1/ je ne suis graphiste ni de formation ni de métier, je ne défends rien ni personne. 2/ je suis dans le monde de la com’ depuis 30 ans et Dieu sait si j’en ai vu passer, des logos, des identités (et des politiciens) depuis le milieu des années 80. 3/ j’ai été jury de diplôme d’arts plastiques en tant que regard extérieur, on est venu me chercher pour ça.
Je m’exprime donc en tant que « regard extérieur un tout petit peu éclairé ».
Tout d’abord, exclure de la consultation les professionnels est une démarche profondément injuste. Se passer de leur compétence et de leur savoir-faire est complètement imbécile, c’est à la fois une discrimination et une provocation.
Il est vrai que le monde de la communication graphique (comme bien des activités artistiques ou para-artistiques) est dominé par des pontes soi-disant incontournables, qui parfois (souvent?) exploitent les talents de leurs équipes pour s’en accaparer le fruit, et vendent leurs projets à des tarifs parfois (pas toujours) délirants. Ca ne donne pas envie et c’est mal vu.
Il est vrai aussi que des consultations mettant en compétition des professionnels bien installés (bien introduits ?) font de temps en temps l’objet de petits arrangements entre amis. Ca, c’est pas bien, ca ne se fait plus.
Il est vrai enfin que parmi les habitants de la région et les étudiants en arts visuels il existe des talents cachés ou en herbe qui ne demandent qu’à s’exprimer et à éclore, et le principe d’une consultation directe peut du coup se comprendre.
Mais pour un sujet aussi important que l’identité d’une grande région, une aussi belle région qui a tant à dire et à donner, pitié, arrêtez le massacre.
J’ai souvent été consulté, par des grandes entreprises, des collectivités et des agences, pour ma capacité à rendre simples des choses compliquées, pour mon sens de la synthèse, et pour ma perspicacité à tout de suite « voir ce qui ne va pas ». Et moi je vous le dis chers amis, quitte à décevoir ou à passer pour un ronchon, aucun de ces logos ne tient vraiment la route.
Certains font table rase des identités passées des deux régions réunies, alors que ces identités étaient fortes et faisaient l’unanimité en interne et au dehors. Cela dit, tout virer, ça peut être une option, au point où on en est.
Certains reprennent des codes graphiques et typographiques qui n’ont strictement rien à voir avec la communication d’une collectivité, une grande région n’est pas une entreprise de mécanique.
Certains sont tellement soucieux du détail, alors qu’il faut être dans le symbole, qu’ils provoquent des « couacs » graphiques graves (comme un couac dans une musique, c’est pareil, mais bon, il faut avoir les yeux pour les entendre)
Certains semblent ignorer les problèmes qui vont se poser dans la reproduction de détails, qui risquent d’être invisibles et du coup leur feront perdre tout sens.
Certains ont le mérite d’être graphiquement simples, mais on peut trouver sur des sites internet ce genre de « logo à 5 euros ».
Et enfin, certaines idées intéressantes sont mises en forme d’une manière très discutable, on va dire que ça claudique côté graphique, ou que c’est pas beau côté typo…
En tout état de cause, la touche de génie, qui fait que tous, connaisseurs et non connaisseurs, s’ébahissent en se disant « putain, vraiment c’est parfait », n’est pas là. Le duo que doivent former le graphisme et la typo n’est en équilibre et en harmonie nulle part.
Consultez des bouquins de logos, ça existe, renseignez vous, instruisez vous, bordel, et voyez la différence entre un « joli logo » et une vraie identité (j’ai lu que le mot « vrai «  était débattu, j’ai bien ri) ! ! ! Certains sont tellement bien foutus et représentent tellement bien leur sujet qu’ils durent des décennies et qu’on n’ose pas y toucher. Des logos de grandes villes, de régions, de pays, tellement canons que rien qu’en les voyant on a envie d’y aller !
Pour prévenir les problèmes qui vont forcément se poser, on nous annonce que le logo pourra « éventuellement être retravaillé afin d’aboutir au logo définitif ». Mais par qui et comment ? Jusqu’à quel point ? Sur les consignes de qui ? Selon quels critères ? Les personnes qui ajustent le tir feront-elles l’objet d’un vote démocratique ou tout sera-t-il décidé à l’insu du public ? Pour moi, cette façon de procéder pose en plus un autre type de problème : un problème d’éthique vis-à-vis du créateur, qui, quoique dépossédé, fermera sa bouche, vu qu’il sera tout content d’être gagnant. Mais l’éthique qui s’en soucie, hein, au point où on en est ?
On ajoute que le logo retenu « sera décliné dans le cadre d’une nouvelle charte graphique ». Qui la fera, cette charte, sinon un professionnel ? Entre une idée visuelle, aussi bonne soit-elle, et la maîtrise de tout ce qui entre en ligne de compte dans l’aboutissement et la mise en œuvre de l’identité graphique d’une collectivité aussi importante, il y a un fossé, que dis-je, un abîme. Ceux qui ne le savent pas feraient bien de se renseigner. Ceux qui le contestent en se disant professionnels ne le sont pas. Et ceux qui le savent et feignent de l’ignorer sont des charlatans.
Alors qui la fera, cette charte graphique ? Le service com’ de la Région ? Il n’est pas fait pour ça. Un partenaire choisi d’avance ? Qui ? Y a-t-il un appel d’offres à ce sujet ?
Permettre à des talents anonymes et non professionnels de s’exprimer directement, je suis loin d’être contre l’idée, au contraire. Mais la Région a tout de même, dans le cadre de sa communication, d’innombrables occasions de faire appel à eux et / ou de les consulter « en direct », « démocratiquement »… pour faire en sorte qu’ils soient reconnus ou fassent leur trou dans le métier.
Quand on confond démocratie et nivellement par le bas, c’est le contraire de la démocratie. La démocratie, pour qu’elle s’exerce vraiment, suppose au préalable que les gens soient informés, voire éduqués. Ce n’est pas le cas, en tout cas sur cette opération, que je qualifie de démagogique. Ca fait plaisir à plein de gens, c’est certain, c’est une belle opération de com, tout le monde participe, mais c’est de l’identité au rabais. C’est de l’image soldée. Ca tombe bien, les soldes, on est en plein

DESRAMAUT5 juillet 2016
Le résultat débouchant sur cette sept propositions n’est pas enthousiasmant, c’est le moins que l’on puisse dire. Sans doute lié à la méthode. j’ai choisi le logo 6 comme étant le moins pire. Les couleurs, vert et bleu, couleurs froides s’il en est, ne reflètent en revanche absolument pas la chaleur des gens du grand Nord…
Ce logo pourrait être amendé avec l’emploi au moins de la couleur rouge…

 

Et, le meilleur pour la fin, un article pêché sur le site de Télérama :

Avant, concevoir un logo était une affaire sérieuse. Et même, parfois, un travail d’artiste. « Innovation » : en mars dernier, la nouvelle région Hauts-de-France (l’ex Nord-Pas-de-Calais étendu à la Picardie), organise un concours pour la création de son logo auprès des lycéens, apprentis et étudiants en art, graphisme et communication visuelle des écoles régionales (sans les payer, bien sûr). L’habitant d’une autre région ne pouvait pas concourir : préférence régionale. Sur les quatre-vingt-cinq projets venus de vingt écoles, trois devaient être retenus pour être soumis au vote des habitants.

Mais, finalement, le Conseil régional a décidé de faire retravailler les propositions par un graphiste professionnel, avant de changer une nouvelle fois d’avis : tous les habitants majeurs des Hauts-de-France peuvent maintenant participer au concours (gratuitement, bien entendu). D’ici l’été, un jury fera une sélection parmi les réponses, y incorporera les trois projets d’étudiants, et soumettra le tout au vote du public. Le gagnant empochera 5 000 euros. On ne peut plus simple, comme procédure. On suggère à la Région d’organiser aussi un concours ouvert à tous pour faire réparer sa chaudière ou recruter ses cuisiniers.

on-a-dessine-le-logo-de-la-region-hauts-de-france,M344593.jpg

Pourquoi s’embêter à travailler avec des designers graphiques en respectant les règles des appels d’offre ? D’autant que l’on trouve maintenant des sites de création de logos en ligne. Par exemple, logogenie.fr,logomatic.fr, ou l’excellentlogo-de-ville.fr, conçu par le graphiste Geoffrey Dorne, qui fournit en plus un générateur d’éléments de langage. On entre le nom de sa marque, de sa ville ou de tout ce qu’on voudra, on clique, et on obtient un logo tout neuf, à partir de dessins puisés dans une « banque de données ». Abracadabra ! Et en plus, c’est gratuit. Soucieux de faire économiser temps, matière grise et argent à la région Hauts-de-France, nous lui avons donc conçu quelques logos automatisés. Ils reflètent sans nul doute son dynamisme et son attractivité, tout en restant attachés à ses valeurs fondamentales.

© telerama.fr

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s